Visite des jardins de Pompoko des 2des PV

Pour leur première visite d’entreprise, les 2nd PV ont découvert avec intérêt les Jardins de Pompoko située à Creys Mépieu  (38). C’est une très jeune entreprise de 2000 m2, crée en 2017, spécialisée en maraîchage et plus particulièrement en légumes japonais. En cours de conversion biologique labellisé Nature et Progrès elle pratique le Maraichage sur Sol Vivant (MSV). Sans aucun travail du sol, même pas le plus petit décompactage à la grelinette,  elle réussit à faire pousser une grande diversité de légumes grâce à des apports réguliers de broyat vert épandu en couche épaisse de 10 cm environ.

Il n’y a pas de mécanisation, le seul outil un peu sophistiqué est un presse motte manuel utile pour la production de jeunes plants.  On peut observer  une petite serre bricolée par eux même pour la production hâtée de jeunes plants  et deux tunnels plastiques pour des productions d’intersaison.

Le sol, sableux, est l’objet de beaucoup d’attention et de soins, plusieurs protocoles sont mis en place :

– Production d’engrais verts variés, mélange de seigle, de phacélie, de pois et de moutarde. En fin de croissance, ces engrais verts sont occultés pendant 6 semaines  pour faire place aux cultures.

– Apport de broyat de végétaux semi composté en couche épaisse

– Apport d’une solution à base de EM (Microorganismes Efficaces) pour dynamiser la vie biologique du sol et favoriser ainsi la croissance des légumes. Technique découverte par hasard par un biologiste japonais dans les 80.

Exemple de légumes produits :

Blettes, betteraves, mesclun, pak choï, gombos, sisho vert, épinard japonais ou komatsuma, potimarrons et Kabocha, poireaux , tomates, radis et Daïkon et Kabu, carottes, navets, aromatiques divers pour ne citer que ceux-ci …

La vente au panier sur place tous les mardis et la vente par l’intermédiaire de la Ruche à Lyon permet d’écouler l’ensemble de la production. Les restaurants de la région s’approvisionnent également en produits frais sur le site.

Le dynamisme communicatif des deux jeunes exploitants, a suscité l’envie pour quelques élèves de réaliser leurs prochain stages, à suivre donc …