Voyage dans le temps pour les CAPa 1 et CAPa2

Mardi 11 septembre 2018, les classes de CAPa 1 et 2 ont remonté le temps. Guidés par Blandine Morel (« au-fil-de- Lyon.org »), les élèves ont arpenté les rues de Lugdunum. L’après-midi, la visite du musée gallo-romain a plongé ces jeunes gens nés après l’an 2000 dans la vie quotidienne des Romains, 20 siècles en arrière.

Lyon, capitale des Gaules

Point de départ de la visite : l’esplanade de la basilique de Fourvière. En choisissant le site de Lyon pour y implanter une ville, le proconsul Lucius Munatius Plancus savait ce qu’il faisait. « Pas fou ce Romain » ! Située à mi-chemin entre l’Europe du Nord et l’Europe du Sud, la nouvelle ville pouvait bénéficier de l’intense trafic commercial sur la Saône (vin, blé, poteries, …).  Grâce aux différents aménagements et aux routes la reliant aux grands cités, Lyon devint très vite capitale des Gaules.

Aqueduc du Gier, patrimoine en péril !
Aqueduc du Gier, patrimoine en péril !

L’eau, une ressource essentielle

Pour acheminer l’eau vers les collines de Fourvière et de la Croix rousse, pas moins de 4 aqueducs ont été construits. Le dernier, long de 85 km, acheminait l’eau des environs de Saint Chamont (dans la Loire) jusqu’à Fourvière. C’est grâce à ce chef d’œuvre technique que l’eau pure était notamment utilisée pour les thermes. Les Bains publics, situés près de ce qui est aujourd’hui le lycée Jean Moulin, faisaient partie des lieux fréquentés par les riches Romains : ils y pratiquaient des activités physiques, y jouaient, faisaient des affaires, et prenaient soin de leur corps (massages et épilation pour les hommes bien sûr).

La partie centrale de l’orchestre est luxueusement décorée : marbre de Carrare, porphyre de Grèce ou d’’Egypte, …
La partie centrale de l’orchestre est luxueusement décorée : marbre de Carrare, porphyre de Grèce ou d’’Egypte, …

« Du pain et des jeux »

Le théâtre romain pouvait accueillir 4500 personnes et faisait partie des constructions dignes d’une capitale provinciale. S’il ne reste rien du cirque, sans doute situé sur la colline de la Croix rousse, les marbres utilisés pour le pavement de l’Odéon témoignent, dès l’époque romaine, de la grandeur de l’empire romain. Mais au XXIe siècle, ce qui étonne nos jeunes, c’est moins la qualité acoustique du lieu que les toilettes collectives. Autres temps, autres mœurs

« Bientôt, à côté de la Tour-crayon et la Tour Incity, une nouvelle tour : To Lyon »
« Bientôt, à côté de la Tour-crayon et la Tour Incity, une nouvelle tour : To Lyon »

Gratias maximasà Madame Moreno, proviseure ainsi que l’équipe administrative pour le financement et l’organisation de cette journée. Merci aux accompagnateurs qui ont permis que cette journée se déroule « mirabiliter »

Corinne DEVILLARD, enseignante histoire-géographie