Les CAPa sur les traces de Prosper Guerry

New York, New York !!!

If I can make it there, I’ll make it anywhere  « Si je peux réussir là-bas, je réussirai partout »  (John Kander, avec des paroles de Fred Ebb).

Mercredi 13 novembre, les classes de CAPa 1 et 2 avaient rendez-vous à l’office de tourisme pour découvrir l’exposition réalisée autour de Prosper Guerry, un Turripinois ayant émigré aux Etats-Unis au début du XXe siècle.

M Frédéric Rossi, directeur du service culturel a d’abord résumé le parcours de ce personnage haut en couleurs :

« Fils de fermiers, Prosper Guerry occupe un emploi de comptable lorsqu’il décide, en 1902, de partir aux Etats-Unis, pour tenter sa chance. Il a alors 25 ans, 100 francs en poche et la tête pleine de rêves. »

   

Artiste lui-même, Prosper Guerry fait carrière dans le monde des Arts. Expert, négociant, restaurateur en peinture, marchand, il est le propriétaire d’une importante galerie située à New York.

 

Parmi ses clients les plus célèbres, figurent notamment la famille Rockfeller et la « Maison blanche ».

Evidemment, les élèves de CAPa sont prêts eux aussi à tenter l’aventure. « Bon, maintenant, il va falloir vendre pas mal de légumes pour financer le voyage. Mais, «à cœur vaillant, rien d’impossible »*.

*A l’origine, ce proverbe était la devise de Jacques Cœur (1395 – 1456). Jacques Cœur fut notamment l’argentier de Charles VII.